La Sherco Academy communique ...

jeudi 3 novembre 2016, par JMB


Le week-end dernier, le team Sherco Academy avait rendez-vous avec l’histoire. L’histoire du tout terrain français, marquée par la résurrection d’une épreuve de légende, les 24 heures moto tout-terrain. Un format de course qui n’avait plus été vu dans l’hexagone depuis une vingtaine d’année, soit le siècle dernier !


C’est grâce à l’audace de Jean-Luc Miroir et Vincent Rigaudias, qui ont eu la bonne idée de souffler sur les braises à peine fumantes de cette épreuve ô combien atypique, que l’on a pu revivre toutes ses émotions, propres à ces courses de longue haleine. Un savant mélange d’endurance humaine et mécanique, de stratégie et de psychologie.


La fête s’est déroulée en Auvergne, autour du lac de Saint-Remy-Sur-Durolle. Une grande région d’enduro qui offrait un tracé très technique et usant, et accueillait pour l’occasion une cinquantaine de participants, dont la plupart des teams officiels pensionnaires du championnat de France.


Sous le auvent de la structure officielle Sherco, tout était prêt dès Vendredi matin pour lancer un week-end qui allait faire date.


Ils étaient 4 pilotes à se relayer au guidon de la 300 4 temps, Théo Espinasse, Jimmy Chevalard, Xavier Flick, et le pilote suédois Kevin Olsen. L’objectif était clair, aller chercher la victoire de la catégorie Junior.


Sur les bords du lac de Saint Rémy, samedi à 15 heures, c’est Théo Espinasse qui prenait le départ et imprimait tout de suite un rythme incroyable, bouclant son premier relais à la troisième place du scratch, et en tête du junior. Une position que l’équipe parvenait à conserver jusqu’à la tombée de la nuit, et le début d’une nouvelle course. Les premiers tours dans la pénombre rassuraient rapidement le staff sur la qualité de la préparation de la moto, notamment de l’éclairage.


Seulement, lors d’une course aussi longue, il y a fatalement des aléas. Le premier d’entre eux arrivait peu avant 22 heures. Victime d’une chute, Théo Espinasse rentrait sous le auvent avec de sérieux dégâts sur sa moto, dont notamment un faisceau électrique arraché. Avec un sang-froid et un professionnalisme exemplaire, Les 2 mécaniciens du team remplaçaient un par un les éléments et permettaient à l’équipe de réintégrer la course après une vingtaine de minutes.


La course était alors relancée pour la Sherco Academy qui perdait dans cette histoire de nombreuses places mais conservait toute sa motivation.


S’en est suivie une incroyable remontée de cette équipe réduite à trois pilotes qui enchaînait excellents chronos et ravitaillements ultra-rapides. Un engagement qui a payé car au lever du jour, l’équipe avait retrouvé la tête du classement Junior et une 4 ème place scratch.


Un classement que les pilotes conserveront jusqu’à un dénouement cruel, à 5 heures de la fin de course. Lors de son avant-dernier relais, Kevin Olsen se blessait dès la sorties des stands et commettait involontairement l’erreur de vouloir retourner vers son staff. Un point de règlement non respecté qui vaut à l’équipe une disqualification.


Une fin de course très amère pour tous les pilotes et membres de l’équipe qui se sont tous énormément investis dans l’aventure.


 


Il faudra retenir de cette expérience que l’aventure aura été magnifique et aura encore un peu plus soudé et enrichi cette belle équipe. Merci aux pilotes, merci aux assistants, merci aux mécaniciens, merci aux partenaires, bref à tous ceux qui ont sacrifié leurs heures de sommeil pour venir, de près ou de loin, nous aider à vivre cette aventure. Merci et rendez-vous l’année prochaine.