Champion de France et champion d’Auvergne ...

jeudi 20 octobre 2016, par JMB


TRISTAN BOREL CHAMPION D’AUVERGNE ET CHAMPION DE FRANCE 2016.


Il parait que l’enduro ce n’est pas un élément génétique, on en doute.


En effet Tristan Borel, fils d’Eric, enduriste reconnu, a, cette année éclairé de sa classe les spéciales de l’enduro kid, tant au niveau régional qu’au niveau national.


Le premier octobre à Saint Vincent, il était sacré champion de France en catégorie Espoir, catégorie reine en enduro kid, car les pilotes évoluent sur des machines de 125cm3.


Il a récidivé ce week-end à Job en décrochant le titre de Champion d’Auvergne. A cette occasion il a livré quelques mots.


M.V : Tristan, Cette année tu décroches deux titres en enduro kid, c’était l’objectif ?


T.B : Oui, cette saison était basée sur cette discipline, le championnat de France tout d’abord avec ses six épreuves mais aussi le championnat d’Auvergne. En plus c’était sympa de finir la saison d’enduro kid ici à Job et avec une victoire c’est encore mieux. Après le titre sur le France, bien évidemment que je le visais mais on ne sait jamais et puis il y a pas mal de concurrence donc au final je suis ravi d’avoir réussi à gagner.


M.V : 6 courses sur le France, quel est le bilan de victoires ?


T.B : Sur les 6 courses j’ai réussi à en gagner 3 et des podiums mais l’important c’est la première place à la fin du championnat.


M.V : Cette saison, tu fais autres choses que de l’enduro ?


T.B : Oui, j’ai aussi fait des cross, mais je n’ai pas pu avoir un bon classement au championnat car des courses tombaient en même temps que des enduros, en plus je me suis un peu blessé donc j’ai préféré en louper pour mieux me remettre pour l’enduro. Sur les cross que j’ai pu faire, je me suis fait bien plaisir, j’ai fait quelques podiums, c’était sympa.


M.V : Fin de saison d’enduro kid, l’année prochaine on te retrouvera entre les banderoles de quel championnat ?


T.B : L’année prochaine je reste en catégorie Espoir mais pas en enduro kid. Je vais m’engager chez les grands, sur le championnat de France enduro 125cm3. J’ai la chance de pouvoir signer dans un team pour m’accompagner donc je vais démarrer ce championnat dans de très bonnes conditions. Le team B2R (Bonneton 2 roues) me fait confiance et je les en remercie.


M.V : Au-delà du soutien matériel tu vas donc aussi bénéficier des conseils de top pilotes ?


T.B Oui bien sur, je serai dans un team structuré avec déjà de l’expérience sur le championnat de France.


M.V : Le team B2R sera avec toi, mais il y a aura encore ton père ?


T.B : Evidemment, il sera avec moi. Sa présence est précieuse. D’ailleurs je tiens à le remercier pour l’aide qu’il m’apporte, financièrement bien sûr mais aussi pour les conseils, la logistique et tout ce qui il y a à faire pour bien préparer une course. Sans lui, il n’y aurait pas eu ces résultats cette année.


M.V : Pour finir des objectifs précis pour 2017 ?


T.B : Non, apprendre sur le championnat de France d’enduro, me faire plaisir. Mais bien sur si il y a une place à aller chercher je ne me priverai pas.


Tristan est un jeune homme avec la tête sur les épaules. Stéphane Duret président du MC Livradois dit de lui, qu’il a autant de talent sur la moto que de qualités en dehors : « Tristan est bon élève, il est bon sur la moto, il est capable de réfléchir… On reparlera de lui. »


M .V : Mathieu VOLDOIRE
T.B Tristan BOREL